Association « Les Sentiers d’Allonne » Mairie des Moitiers d’Allonne – 50270 - 

 

 Préambule :

 

Nous avons créé, Benjamin de Magondeau, Michaël Monniette et Christian Auffray, une association « Les Sentiers d’Allonne » avec la mairie des Moitiers d’Allonne, dans le but d’organiser une épreuve sportive en milieu rétro-littoral. 

 

De quoi s’agit-il ?

 

Un Vétathlon de 34 km (24 de VTT plus 10 de course à pied) qui se déroule sur les communes des Moitiers d’Allonne, Sortosville en Beaumont, Le Vrétot et Sénoville et deux trails 15km et 7km qui empruntent les chemins, dunes et plage d’Hatainville puis une randonnée pédestre de 12km étaient au programme.

 

Pourquoi organiser un tel événement qui nécessite des mois de préparation et qui s’accompagne de stress, de doute et quelques nuits blanches plus la date approche, d’incertitude météorologique le jour J qui pourrait tout gâcher, à moins d’être un peu fou ? 

 

C’est ce que nous allons voir….

 

Historique :

 

Beaucoup auront noté que les « Trails » foisonnent aujourd’hui dans la Manche comme dans le reste de la France. Est-ce un phénomène de mode ou pas ? L’avenir le dira…

 

Au fait c’est quoi le TRAIL ? Pourquoi ce nom à consonance anglaise dans nos campagnes françaises ?

 

L’explication nous vient une fois de plus des USA et du Canada : il s’agit en fait d’un réseau de sentiers (Trails) créé par des indiens d’Amérique, les Algonquins et les Iroquois avant l’arrivée des colonisateurs européens, dans le but de commercer pacifiquement entre tribus et de relier entre elles les zones de chasse. Des pistes (Trails) furent ensuite développées au 18ème siècle par les coureurs de bois et autres trappeurs canadien-français, des négociants.

 

Aujourd’hui, les trails ont laissé la place à des autoroutes à 7 voies, mais ils existent toujours sur le mode course à pied et se sont même exportés dans le monde entier jusqu’au Moitiers d’Allonne.

 

C’est quoi cette bizarrerie ? 

 

C’est, je pense, un retour aux sources dans les sociétés de loisirs, un besoin ancestral de l’homme de communier avec la nature qui s’est perdu avec l’urbanisation. 

Dans les années 70, la course à pied hors stade fait son apparition avec le premier marathon de New York, puis des années après en 1995, les Anglais posent la première pierre des courses sur sentiers et non sur bitume. Aujourd’hui, de telles courses constituent un véritable phénomène dans le monde entier, de 6 km à 250 km pour l’Ultra trail.

 

 

 

Chez les trailers, on trouve des compétiteurs et des amateurs, qui courent pour le bien être, le plaisir d’être en harmonie avec la nature et la beauté des paysages, mais tout ça en souffrant. Pour le puriste, un vrai trailer est un coureur-marcheur en milieu montagnard (qui a peut-être remplacé les chasseurs cueilleurs de nos temps préhistoriques, le GPS s’étant substitué à la massue et les chaussures « Nike » aux peaux de bêtes).

 

Le Vétathlon est une variante, il faut bien innover car tout va si vite, avec le VTT en partie centrale, soit course à pied puis VTT puis course à pied pour finir, et toujours en milieu naturel.

 

Et la Manche, le Cotentin et la Côte des Isles dans cette histoire ?

 

Les paysages magnifiques de notre région en font un terrain de jeux idéal pour gambader à travers chemins, dunes, mielles, plages et chasses. Cela a commencé avec la « Barjo » en 2010 de Barneville à Jobourg, puis « La Mère Denis » en 2011 de Port-Bail à Carteret et enfin « Les Sentiers d’Allonne » et cette première édition qui s’est déroulée aux vacances de la Toussaint. Sans compter de nombreuses autres courses dans le département qui poussent comme des champignons.

 

Les Sentiers d’Allonne

 

Un vétathlon (seul vétathlon du Nord-Cotentin) plus deux trails et une marche étaient au programme.

 

Après une longue période de préparation comprenant l’obtention de toutes les autorisations administratives, la construction d’un site internet par le biais de North West Picture, une communication tout azimut, la recherche des sponsors et des bénévoles, nous étions prêts  ce Samedi 24 Octobre 2015.

 

Premier réflexe des organisateurs au réveil : ouvrir les volets, ouf il ne pleut pas, c’est bon signe…. Et tout s’enchaîne. Les premiers bénévoles arrivent et s’activent à la mise en place des panneaux publicitaires, des barrières, du parc à vélo, des ravitaillements, etc… Puis les premiers participants, ceux qui veulent éviter la queue aux dossards sur l’heure du midi. Et tout va crescendo jusqu’au coup d’envoi à 14h30 et l’adrénaline monte, c’est çà qui est bon !

 

Les 50 signaleurs aux carrefours sont en place et les 250 concurrents s’élancent à l’heure précise dans la bonne humeur avec une petite pointe d’angoisse au creux de l’estomac pour certains.

 

3 heures après, c’est fini, le dernier concurrent arrive, épuisé mais heureux. Un seul blessé sur chute en VTT sans gravité qui rentrera chez lui par ses propres moyens.

 

 

 

A la question, c’était réussi ou pas, il n’y a que les concurrents qui peuvent y répondre et voici quelques commentaires spontanés :

 

 

1/ Bonsoir. Excellent l'idée du Vétathlon, c'est en train de se faire de plus en plus, d'ailleurs l'année prochaine je ne sais pas si je ferais le 15 km ou le VTT et la course à pied. Mais honnêtement très beau parcours sur celui des 15 km et pas des plus faciles.

Donc à l'année prochaine et très bien aussi de faire ça le samedi, que du bon .

Cordialement, Eric

 

2/ Bonsoir. Epreuve dure et très sympa à renouveler l’année prochaine.

Merci – Robert 

 

 

3/ Le speaker :

Merci de m’avoir fait confiance pour cette première. J’ai lu dans la presse que les retours sont bons et cela est le principal.

Si vous repartez pour une deuxième édition, et si vous avez besoin de mes services, je me tiens à votre disposition.

Sportivement.

Et encore merci. Etienne.

 

 

4/ L’avis technique d’un vétathlète qui nous aide à progresser :

 

 -De mon côté, je pense qu'il faut être plus vigilant au niveau des signaleurs pour éviter les erreurs d'aiguillage des coureurs "au départ du vtt par exemple".

 -J'ai trouvé le circuit course à pied plutôt pas mal.

 -Pour le circuit vtt, il est difficile de dire s'il est trop difficile. Pour ma part, je pense que cela permet de faire la différence. Certains peuvent trouver le circuit trop dur, j'ai apprécié le fait que vous évitiez les deux zones boueuses.

 -Pour les catégories solo et duo, il faudrait une couleur de dossard différente, car pour la gestion de course entre coureurs, cela peut éviter de se mettre en difficulté à vouloir suivre un duo.

 - Un classement séparé duo et solo serait préférable, car faire le classement scratch en regroupant ces deux catégories n'est pas équitable.

 -Pour une première édition, bravo pour votre organisation.

 Arnaud

 

 

5/ L’avis d’un trailer qui nous aide aussi à nous améliorer :

Bonsoir

Merci pour l'organisation de cette première, je serais la l'année prochaine pour le 15 km encore.

Juste une ou deux choses qui vous apporterons du monde, je dis ça avec l'habitude de ce qu'aime les coureurs :

1ère chose : les 4 derniers km on été un peu pommés car il n'y avait plus de pancartes bleues mais que les jaunes du VTT.

2ème : sur le site de Normandie course à pied, mettez les temps c’est encourageant pour la suite.

3ème : il manque un photographe, c’est tellement bon de se revoir ainsi que les copains sur les courses.

Ce n’est pas un reproche mais croyez moi, ce sont des petites choses qui font venir les gens..

Cordialement, Eric

 

 

6/ Et le journaliste pour finir :

 

Salut Christian

Encore bravo pour cette première !

A plus, Yves

 

 

 

 

Quelques chiffres qui nous parlent :

 

250 participants

70 bénévoles

46 lots dont 26 plateaux de fruits de mer avec homard

39 km balisés - 39 km débalisés 

105 personnes au repas de clôture préparé par Sonia du P’tit Moutron

17 sponsors locaux plus « La Barjo» (trail-ami)

2 ambulances 

3 motos suiveuses

89 piquets directionnels bleus, jaunes, roses et blancs 

30 barrières de sécurité

3 bouquets de fleurs 

1 corne de brume, 1 podium et 1 tente

et…

8 mois de préparation

 

 

CONCLUSION :

 

Pour répondre à la question initiale, oui cela en valait sacrément la peine même si je pense toujours qu’il faut un petit grain de folie pour se lancer dans une telle aventure. Le cocktail Sport/Nature/Convivialité s’est avéré enthousiasmant et c’était le but au départ : fédérer les gens sur un événement local. Une petite parenthèse rafraîchissante dans un monde de brutes et de barbares.

 

Distances pour tous, des plus aguerris aux néophytes, excellent état d’esprit des coureurs.

 

Un grand merci à tous les bénévoles pour avoir répondu présents, pour leur gentillesse et leurs encouragements aux participants

 

Merci à Yann Mouchel du Symel pour son esprit constructif pour les traversées des zônes naturelles sensibles.

 

Merci à Renaud du magasin « Utile » pour tous les ravitaillements offerts gracieusement et à tous les sponsors qui nous ont permis de lancer cette manifestation.

 

Enfin merci aux mairies des communes traversées et leur support inconditionnel, en particulier la Mairie des Moitiers d’Allonne et l’aide que nous ont apportée Michèle, Jean -Marie et Xavier.

 

 

Cette première édition sera bien sûr suivie d’une deuxième qui nous en sommes certains permettra aux « Sentiers d’Allonne » de monter en puissance et de rivaliser avec les grands trails normands dans l’avenir mais tout en gardant nos valeurs de convivialité locales.  

 

Nous avons maintenant tous les atouts en main pour aller loin, à nous de bien les utiliser…..

 

 

Benjamin de Magondeau et Christian Auffray ( Directeurs de courses )

 

Mairie

9 rue des Trois Forges

50270 Les Moitiers d'Allonne

Tel : +33 02 33 53 81 88

Fax : +33 02 33 53 03 20

Contact Secrétariat Mairie 

Gestion du site

 

Ouverture au Public :

Mardi et Jeudi

  de 10h00 à 12h00

Mardi et Vendredi 

  de 13h30 à 17h30

 

Syndicat Mixte des Espaces Littoraux de la Manche

SYMEL

Office du Tourisme de la Côte des Isles OTCDI